Jésus tenté dans le désert

Les Evangiles nous disent qu'immédiatement après son baptême, Jésus…

Aussitôt l'Esprit l'envoya dans le désert, 13 et il resta quarante jours dans le désert, tenté par Satan. Il était avec les bêtes sauvages et des anges l'accompagnaient.

Terrain 1: 12-13

Nous pouvons penser qu'il est plutôt étrange que Jésus soit allé directement dans le désert pour être testé/tenté. Et pourquoi pendant 40 jours ? Mais ce n'est pas aléatoire. Jésus fait une déclaration étonnante en faisant cela. Pour le voir, nous devons connaître l'histoire israélite 1500 ans avant l'époque de Jésus. 

Flashback sur les tests du désert d'Israël

Juste après Israël baptême dans la traversée de la mer, ...

Toute la communauté israélite partit d'Elim et vint au désert de Sin, qui est entre Elim et Sinaï, le quinzième jour du deuxième mois après leur sortie d'Egypte. Dans le désert, toute la communauté murmura contre Moïse et Aaron. Les Israélites leur dirent : « Si seulement nous étions morts par la main de l'Éternel en Égypte ! Là, nous nous sommes assis autour de marmites de viande et avons mangé toute la nourriture que nous voulions, mais vous nous avez amenés dans ce désert pour affamer toute cette assemblée à mort.

Exode 16: 1-3

Immédiatement après leur baptême, ils sont entrés dans le désert pour faire face à l'épreuve de la faim. Et ils ont fini par rester dans le désert pendant 40 ans !

La colère de l'Éternel s'enflamma contre Israël et il les fit errer dans le désert quarante ans, jusqu'à ce que toute la génération de ceux qui avaient fait ce qui est mal à ses yeux soit partie.

Nombres 32: 13

Jésus repasse les tests d'Israël, passant au nom de la nation

Jésus a repris cette épreuve d'Israël dans le désert. Ses tests dans le désert pendant 40 jours ont reflété les tests d'Israël pendant 40 ans. Ce faisant, il était symboliquement prétendant représenter Israël. Remarquez comment le tentateur a testé Jésus.

Alors Jésus fut conduit par l'Esprit dans le désert pour être tenté par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il avait faim. Le tentateur s'approcha de lui et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, dis à ces pierres de devenir du pain.

Jésus répondit: "Il est écrit: 'L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.'"

Matthieu4:1-4

Le tentateur a d'abord testé Jésus avec la faim juste après son baptême. Comment se comporterait-il s'il avait faim ? C'était exactement le même premier test qu'Israël a traversé. 

La deuxième tentation était de tester la provision de Dieu.

Alors le diable l'a emmené dans la ville sainte et l'a fait se tenir sur le point le plus élevé du temple. « Si tu es le Fils de Dieu, dit-il, jette-toi par terre. Car il est écrit :

« ‘Il commandera à ses anges à votre sujet,
    et ils t'élèveront entre leurs mains,
    afin que tu ne heurtes pas du pied une pierre.’”

(Psaume 91: 11-12)

Jésus lui répondit: "Il est aussi écrit: 'Ne mets pas à l'épreuve le Seigneur ton Dieu.'"

Matthew 4: 5-7

Au cours de leurs 40 années dans le désert, la nation d'Israël avait mis Dieu à l'épreuve à plusieurs reprises, notamment : lorsqu'ils a testé Dieu pour leur fournir de l'eau à Massa, avec désir de viande au lieu de pain, refus d'entrer dans le pays par peur. En tant qu'Israël, Jésus a maintenant fait face à la même tentation, mais cet Israël a réussi le test.

A qui le diable fait-il référence ?

Remarquez comment le diable cite le Psaume 91 pour tenter Jésus. Voir le passage complet dont il n'avait cité qu'une partie (qui est soulignée).

aucun mal ne t'atteindra,
    aucun désastre ne viendra près de votre tente.
11 Car il commandera à ses anges de vous
    pour te garder dans toutes tes voies;
12 ils te soulèveront entre leurs mains,
    afin que tu ne heurtes pas du pied une pierre.

13 Tu marcheras sur le lion et le cobra ;
    tu piétineras le grand lion et le serpent.

Psaume 91: 10-13

Notez que ce Psaume fait référence à un « vous », que le diable croyait faire référence au « Fils de Dieu ». Mais le Psaume 91 ne dit pas « Fils de Dieu », alors comment le diable a-t-il déduit « Fils de Dieu » du Psaume 91 ?

Le Lion – Retour à Jacob

Le Psaume 91 a déclaré que ce 'vous' serait 'piétiner' la 'grand lion' et 'le serpent' (v.13 – en rouge). Le « lion » est une référence à la tribu de Juda des Israélites. Jacob avait prophétisé à l'aube de la nation que :

« Juda, tes frères te loueront ;
    ta main sera sur le cou de tes ennemis ;
    les fils de ton père se prosterneront devant toi.
Tu es un lionceau, Juda;
    tu reviens de la proie, mon fils.
Comme un lion, il s'accroupit et se couche,
    comme une lionne
- qui ose le réveiller ?
10 Le sceptre ne s'éloignera pas de Juda,
    ni le bâton du souverain d'entre ses pieds,
jusqu'à he à qui il appartient viendra
    et l'obéissance des nations sera à lui.

Genesis 49: 8-10

Jacob avait déclaré que la tribu de Juda était Comme un lion d'où viendrait un « il » et que ce « il » régnerait. Le Psaume 91 avait continué ce thème. En déclarant que « tu » piétinerais le « lion », le Psaume 91 disait qu'il serait le chef de Juda.

Chronologie indiquant quand les oracles "Lion" et "Serpent" ont été prononcés

Le serpent - Retour au jardin

Le Psaume 91, que le diable a cité, a également déclaré qu'il 'piétiner le serpent'. Il s'agit d'une référence directe à la promesse dans le jardin que la « progéniture de la femme » écraserait le serpent. Passons en revue avec un schéma montrant les personnages et leurs relations dans cette Promesse :

Alors le Seigneur Dieu dit au serpent…

 je mettrai l'inimitié
    entre toi et la femme,
    et entre votre progéniture et la sienne;
he va t'écraser la tête,
    et vous frapperez son talon. "

Genèse3:15

Discuté plus en détail ici, Dieu avait fait cette Promesse dans le Jardin, mais n'avait pas précisé les détails. Maintenant nous savons que 'La Femme' est Marie[I] parce qu'elle était la seule personne à avoir eu une progéniture sans homme - elle était vierge. Par conséquent, sa progéniture, le « il » promis, nous voyons maintenant qu'il s'agit de Jésus. L'ancienne promesse prédisait que Jésus (le « il ») écraserait le serpent. Le Psaume 91, que Satan avait cité en tentant Jésus, avait réitéré la promesse avec

« tu piétineras le grand lion et le serpent." (V13)

Le diable a cité le Psaume 91 qui, à son tour, faisait référence à ces deux prophéties antérieures d'un "il" à venir qui régnerait et écraserait également le diable. Ainsi le tentateur savait que les versets qu'il citait dans les Psaumes se référaient au Fils de Dieu (= souverain). Le diable a tenté Jésus d'accomplir ces promesses de la mauvaise manière. Ces prophéties seraient accomplies, non pas par Jésus sautant du temple pour attirer l'attention sur lui, mais par Jésus suivant le plan révélé par les prophètes précédents.

Les 3rd Tentation – qui adorer ?

Encore une fois, le diable l'a emmené sur une très haute montagne et lui a montré tous les royaumes du monde et leur splendeur. « Tout cela, je te le donnerai, dit-il, si tu te prosternes et m'adores. »

10 Jésus lui dit : « Loin de moi, Satan ! Car il est écrit: 'Adorez le Seigneur votre Dieu, et servez-le lui seul.'”

11 Alors le diable l'a quitté, et les anges sont venus et l'ont assisté.

Matthew 4: 1-11

Alors que Moïse avait été sur la montagne du Sinaï pendant 40 jours pour recevoir le Dix Commandements, Israël a commencé à adorer le veau d'or. Comme le raconte la Bible

Quand le peuple vit que Moïse tardait à descendre de la montagne, il se rassembla autour d'Aaron et dit : « Viens, fais de nous des dieux qui marchent devant nous. Quant à ce compagnon Moïse qui nous a fait sortir d'Égypte, nous ne savons pas ce qui lui est arrivé.

Exode 32: 1-2

Ils se mirent donc à fabriquer et à adorer le veau d'or. Israël a échoué avant même que le test n'ait commencé. En résistant à ce 3rd tentation Jésus a revu cette épreuve. Et à travers lui, Israël a maintenant passé le test.

'Christ' signifie 'oint' pour régner Jésus a donc le droit de gouverner. Satan a tenté Jésus avec ce qui lui revenait de droit, mais Satan l'a tenté de prendre un mauvais raccourci vers son règne, et il tentait Jésus de l'adorer pour l'obtenir. Jésus a résisté à la tentation de Satan, en citant (encore une fois) Moïse.  

Jésus – quelqu'un qui nous comprend

Cette tentation de Jésus est cruciale pour nous. La Bible déclare à propos de Jésus :

 Parce qu'il a lui-même souffert lorsqu'il a été tenté, il est capable d'aider ceux qui sont tentés.

Hébreux 2: 18

Et

 Car nous n'avons pas de souverain sacrificateur incapable de compatir à nos faiblesses, mais nous en avons un qui a été tenté de toutes les manières, tout comme nous, et pourtant il n'a pas péché. 16 Approchons-nous alors du trône de grâce de Dieu avec confiance, afin que nous puissions recevoir miséricorde et trouver grâce pour nous aider dans notre temps de besoin.

Hébreux 4: 15-16

Nous supposons souvent que nous pouvons être en règle avec Dieu par nos propres mérites. Ou nous faisons confiance à un responsable religieux pour être notre médiateur devant Dieu. Mais Jésus est le Souverain Sacrificateur qui sympathise avec nous et nous comprend. Il nous aide dans nos tentations précisément parce qu'il a lui-même été tenté – mais sans péché. Et ainsi nous pouvons avoir confiance devant Dieu avec Jésus comme notre Souverain Sacrificateur parce qu'il a subi les tentations les plus difficiles mais il n'a jamais cédé et n'a jamais péché. C'est quelqu'un qui nous comprend et peut nous aider avec nos propres tentations et nos péchés. Il est le seul spirituellement qualifié pour être notre prêtre. La question est : allons-nous le laisser faire ?

Conclusion

Nous avons vu comment étaient les tentations de Jésus, comme ses naissance, vol d'enfance et baptême, sa prétention d'être l'accomplissement d'Israël – comment Israël aurait dû se développer. Ses 40 jours dans le désert ont également modelé les 40 jours de Moïse sans manger alors qu'il recevait la Dix Commandements.  Jésus modèle avec Moïse ainsi qu'avec Israël. Nous examinons cela plus en profondeur lorsque Jésus commence son ministère d'enseignement.


[I] « La femme » est également une référence à Israël. Israël est représenté comme une femme fiancée à Dieu (Esaïe 62 : 5, Ézéchiel 16 : 32, Jérémie 3 : 20) et est également représenté ainsi dans Apocalypse 12. Il existe donc deux identités également valables pour « la femme » de Genèse 3 : 15

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *