D'où vient le « Christ » de Jésus-Christ ?

Je demande parfois aux gens quel était le nom de famille de Jésus. Habituellement, ils répondent : « Je suppose que son nom de famille était 'Christ' mais je n'en suis pas sûr ». Alors je demande : « Si oui, quand Jésus était un petit garçon, Joseph-Christ et Marie-Christ ont-ils emmené le petit Jésus-Christ au marché ? En l'entendant ainsi, ils réalisent que « Christ » n'est pas le nom de famille de Jésus. Alors, qu'est-ce que « Christ » ? D'où est ce que ça vient? Qu'est-ce que ça veut dire? C'est ce que nous allons explorer dans cet article.

Traduction vs translittération

Nous devons d'abord connaître quelques bases de la traduction. Les traducteurs choisissent parfois de traduire par des sonner plutôt que par le sens, en particulier pour les noms ou les titres. Ceci est connu comme translitération. Pour la Bible, les traducteurs devaient décider si ses mots (en particulier les noms et les titres) seraient meilleurs dans la langue traduite par la traduction (par le sens) ou par la translittération (par le son). Il n'y a pas de règle spécifique.

La Septante

La Bible a été traduite pour la première fois en 250 av. J.-C. lorsque l'Ancien Testament hébreu a été traduit en grec. Cette traduction est la Septante (ou LXX) et il est encore utilisé aujourd'hui. Puisque le Nouveau Testament a été écrit 300 ans plus tard en grec, ses auteurs ont cité la Septante grecque plutôt que l'Ancien Testament hébreu.

Traduction et translittération dans la Septante

La figure ci-dessous montre comment cela affecte les Bibles modernes,

Ancien/Nouveau testament
Cela montre le flux de traduction de la Bible originale à la Bible moderne

L'Ancien Testament a été écrit en hébreu – quadrant #1.  Les flèches de # 1 à # 2 montrent sa traduction dans le quadrant grec # 2 en 250 av. L'Ancien Testament était maintenant en deux langues - l'hébreu et le grec. Le Nouveau Testament a été écrit en grec donc il a commencé dans le quadrant #2. L'Ancien et le Nouveau Testament étaient disponibles en grec – la langue universelle – il y a 2000 ans.

Dans la moitié inférieure (#3) se trouve une langue moderne comme l'anglais. En règle générale, l'Ancien Testament est traduit de l'hébreu original (allant du n ° 1 au n ° 3) et le Nouveau Testament du grec (n ° 2 -> n ° 3)

L'origine du "Christ"

Maintenant, nous suivons cette même séquence, mais en nous concentrant sur le mot « Christ » qui apparaît dans les Nouveaux Testaments en anglais.

Christ dans la Bible
D'où vient 'Christ' dans la Bible

Le mot hébreu original de l'Ancien Testament était 'mashiyach' que le dictionnaire hébreu définit comme une personne 'ointe ou consacrée'. Les rois hébreux étaient oints (cérémonialement frottés d'huile) avant de devenir rois, ils étaient donc les oints ou mashiyach. L'Ancien Testament a également prophétisé d'un mashiyach spécifique. Pour la Septante, ses traducteurs ont choisi un mot en grec avec une signification similaire - Χριστός (qui sonne comme Christo), qui venait de chrio, ce qui signifie frotter cérémonieusement avec de l'huile. Alors Christos a été traduit par le sens (et non translittéré par le son) de l'original hébreu «mashiyach» dans la Septante grecque. Les auteurs du Nouveau Testament ont continué à utiliser le mot Christos dans leurs écrits pour identifier Jésus comme le mashiyach.

Dans la Bible anglaise, l'Ancien Testament hébreu Mashiyach est souvent traduit par «Oint» et parfois translittéré par «Messie». Le Nouveau Testament Christos est translittéré comme 'Christ'. Le mot 'Christ' est un titre très spécifique de l'Ancien Testament, dérivé par traduction de l'hébreu vers le grec, puis translittération du grec vers l'anglais.

Parce que nous ne voyons pas facilement le mot 'Christ' dans l'Ancien Testament d'aujourd'hui, ce lien avec l'Ancien Testament est plus difficile à voir. Mais à partir de cette analyse, nous savons que la Bible 'Christ'='Messie'='Oint' et que c'était un titre spécifique.

Le Christ prévu au 1er siècle

Ci-dessous, la réaction du roi Hérode lorsque les sages de l'Est sont venus chercher le «roi des Juifs», une partie bien connue de l'histoire de Noël. Remarquez que « le » précède Christ, même s'il ne se réfère pas spécifiquement à Jésus.

Lorsque le roi Hérode apprit cela, il fut troublé, et tout Jérusalem avec lui. Quand il eut convoqué tous les principaux sacrificateurs du peuple et les docteurs de la loi, il leur demanda où le Christ devait naître. (Matthieu 2:3-4)

L'idée du « Christ » était une connaissance commune entre Hérode et ses conseillers religieux – même avant la naissance de Jésus – et elle est utilisée ici sans se référer spécifiquement à Jésus. Ceci est dû au fait 'Christ' vient de l'Ancien Testament grec, qui était couramment lu par les Juifs du 1er siècle. 'Christ' était (et est toujours) un titre, pas un nom. Il existait des centaines d'années avant le christianisme.

Prophéties de l'Ancien Testament sur "Le Christ"

En fait, « Christ » est un titre prophétique déjà dans les Psaumes, écrit par David vers 1000 av. J.-C. – bien avant la naissance de Jésus.

Les rois de la terre prennent position… contre l'Éternel et contre son Oint … Celui qui trône au ciel rit ; le Seigneur se moque d'eux… en disant : « J'ai installé mon Roi sur Sion, ma montagne sainte. Je proclamerai le décret de l'Éternel : Il m'a dit : « Tu es mon Fils ; aujourd'hui je suis devenu votre Père. … Heureux tous ceux qui se réfugient en lui. (Psaume 2:2-7)

Le Psaume 2 dans la Septante se lirait de la manière suivante (je le mets avec une translittération Christos afin que vous puissiez "voir" le titre du Christ comme le pourrait un lecteur de la Septante)

Les rois de la terre prennent position… contre l'Éternel et contre son Christ … Celui qui trône au ciel rit ; le Seigneur se moque d'eux… en disant…, (Psaume 2)

Vous pouvez maintenant 'voir' Christ dans ce passage comme l'aurait fait un lecteur du 1er siècle. Mais les Psaumes continuent avec plus de références à ce Christ qui vient. J'ai mis le passage standard côte à côte avec un passage translittéré avec 'Christ' dedans pour que vous puissiez le voir.

Psaume 132 - De l'hébreuPsaume 132 – De la Septante
Ô Seigneur, …10 A cause de David ton serviteur, ne rejette pas ton oint.11 Le Seigneur a fait un serment à David, un serment sûr qu'il ne révoquera pas : « Je placerai sur ton trône un de tes descendants...17 "Ici je ferai pousser une corne pour David et je dresserai une lampe pour mon oint. "Ô Seigneur, …10 A cause de David ton serviteur, ne rejette pas ton Christchurch.11 Le Seigneur a fait un serment à David, un serment sûr qu'il ne révoquera pas : « Je placerai sur ton trône un de tes descendants...17 "Ici je ferai pousser une corne pour David et je dresserai une lampe pour mon Christchurch. "

Le Psaume 132 parle au futur ("... je seront faire une corne à David… ») comme tant de passages tout au long de l'Ancien Testament. Ce n'est pas que le Nouveau Testament s'empare de certaines idées de l'Ancien Testament et les « adapte » à Jésus. Les Juifs ont toujours attendu leur Messie (ou Christ). Le fait qu'ils attendent ou attendent la venue du Messie a tout à voir avec les prophéties prospectives de l'Ancien Testament.

Les prophéties de l'Ancien Testament : Spécifiées comme un système de serrure à clé

Le fait que l'Ancien Testament prédise spécifiquement l'avenir en fait une littérature inhabituelle. C'est comme la serrure d'une porte. Une serrure a une certaine forme de sorte que seule une « clé » spécifique qui correspond à la serrure peut la déverrouiller. De la même manière, l'Ancien Testament est comme une serrure. Nous avons vu une partie de cela dans les messages sur Le sacrifice d'Abraham, Le début d'Adam et Pâque de Moïse. Le Psaume 132 ajoute l'exigence que « le Christ » vienne de la lignée de David. Voici une question qui vaut la peine d'être posée : Jésus est-il la « clé » correspondante qui ouvre les prophéties ?

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *